provocateur je baragwen mais ras le bol de la censure et de la bien-pensance qui bride toute liberté par les neocenseurs normalo fonctionairo subventionnés